Jolie Mademoiselle - No Surrender
22 février 2012

Jolie Mademoiselle

Putain ! ... (C'était pour commencer mon article sur un ton un peu différent de celui du titre.) Aujourd'hui j'ai rédigé une longue lettre dans laquelle j'expliquais pourquoi j'ai choisi un métier d'hommes, pourquoi je suis électronicienne plutôt qu'esthéticienne (no offense, c'est juste un métier où prédominent les nanas !). C'est ma participation à un concours, organisé à l'occasion de la semaine de l'industrie. Et ça tombe bien, c'est un sujet à propos duquel je pourrais déblatérer pendant des heures ! Je pourrais parler des formidables années BTS, les plus belles, celles où j'étais la seule nana dans cette bande de potes. Où on m'appelait Canaille et où j'avais ma place, une place géniale. Aujourd'hui c'est différent, cette idée de bande a existé un moment et s'est dissipée quand je suis tombée amoureuse de l'Homme. Maintenant c'est eux et nous (c'est ça de vivre avec un collègue de promo !) et je ne me plains de rien, loin s'en faut ! Mais je reviens à mes moutons. 

Ils ont supprimé la case Mademoiselle ces cons ! Nom de jeune fille ? Prout. Nom d'épouse ? Caca. (Je suis dans une phase où j'aime bien ces mots et où j'arrive à les conjuguer : Proutifier, verbe du premier groupe. Caguer, mais vous connaissez déjà. Essayez, ils ont une sonorité très sympa !) N'empêche, j'aurais du dire : elles ont supprimé la case Mademoiselle, ces c***** ! C'est à ça que l'on en est rendu niveau féminisme en 2012 ? A se battre pour faire disparaître ce joli mot, que je trouve frais, chantant, un poil piquant et flatteur ? Pour le remplacer par un Madââme qui m'évoque chignon serré et jupe droite... C'est dommage, bordel de merde ! Je mettrai ma petite case perso, Mademoiselle, et je la cocherai, comme ça mon formulaire administratif ne sera pas valide mais moi je serai contente. Je serais une fraîche et pétillante Mademoiselle de vingt ans. Encore un peu libre de choisir avant mon mariage, quand même ! Après on verra, après j'aurai peut-être des frissons de fou en entendant Madame ***** ? OUiii ! C'est Moâââ ! Et pas toâââ! (c'est la nana amoureuse qui se pâme, j'en suis encore à ce stade :D) 

Alors qu'on pourrait se battre pour que le port des talons aiguilles un peu hauts et de jolies robes ne suscite plus de regards lubriques chez nos collègues masculins. Pour que nos salaires soient revus à la hausse. Pour qu'il y ait des petites poubelles dans toutes les chiottes pour femmes (hé ! j'en fais quoi de ma nana sinon!). Pour que les violeurs récidivistes (non mais comprenez les, ils ont fait leur mea culpa) retrouvent leur liberté après une BONNE ABLATION DES COUILLES ! Et même les non récidivistes d'ailleurs ! Et pour que les femmes battues n'aient plus honte de le dire et peur de s'enfuir ! Pour qu'aucune fillette sur terre ne soit plus mariée de force à un sale pervers de vingt ans son aîné ! Pour que les maisons closes rouvrent et que la prostitution bénéficie d'un réel encadrement, puisqu'elle est là depuis toujours et qu'aucune interdiction ne l'éteindra jamais ! ...  

Et alors que Bruce Springsteen m'accompagne dans mon envolée lyrique, je rends ma plume pour écouter les derniers couplets, dans les rues de Philadelphie... Et le monde ne sera jamais plus juste, mais nos vies et nos combats peuvent encore l'être, donc comme la fille sur cette image, j'espère très fort. 

hope

Posté par alyzeeroussel à 21:36 - - Commentaires [10] - Permalien [#] Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commentaires sur Jolie Mademoiselle

    Tout comme toi, j'ai souvent évolué dans un univers masculin (chimiste, puis dans l'industrie de l'ameublement) et je m'y sentais bien. Puis j'aifait instit', et là y'a que des filles, et j'ai vachement du mal.
    Je suis assez d'accord avec toi dans l'ensemble, mais je n'arrive pas à trancher complètement sur la prostitution et la castration chimique...
    Mais effectivement, cette case Mademoiselle, j'en avais un peu rien à foutre, quoi... Y'a d'autres combats !!!
    PS : merci pour le petit bout de Bruce

    Posté par Arsinoe Crapaude, 22 février 2012 à 22:07
  • C'est un curieux revirement professionnel que tu as opéré alors ! J'aime bien les gens qui ont porté plein de casquettes différentes, ils évitent souvent de s'emprisonner dans des préjugés comme peuvent faire ceux qui baignent depuis toujours dans la même eau.

    J'ai un peu tempéré mon article, j'ai enlevé la partie sur DSK après discussion avec l'Homme : après tout, que sait-on de l'envers du décor ? Il a l'air abject et tout ça, mais dans le fond, on ne sait rien.

    Pour la prostitution, c'est un sujet évidemment plus difficile que la simple phrase que j'ai balancée, mais dans le fond, je pense vraiment que ces femmes, qu'elles l'aient choisi ou non, méritent mieux que les buissons du bois de Boulogne. Quant à la castration chimique (même physique hein!) je la prône parce que j'ai la trouille. Que ça arrive, à moi, à mes petites soeurs, à des filles que j'apprécie. Je ne tolère pas cette supériorité que leur kékette offre aux hommes, mais la vie est ainsi faite, n'est-ce pas ?

    Et j'ai hâte de voir le nouvel album de Bruce, il paraît qu'il sera en colère dedans, c'est là qu'il véhicule les plus fortes émotions je trouve !

    Fin du commentaire super long!

    Posté par Alyzée, 22 février 2012 à 22:17
  • c'est n'importe quoi tout ça ... au lieu de dépenser toute cette énergie pour des conneries pareilles ces gens devraient se trouver des occupations qui changerait quelque chose ... comme distribuer des couvertures aux sdf en ces temps de grand froid ... mais bon chacun à ses priorités !!!

    Posté par mary j, 23 février 2012 à 11:25
  • Autoriser les maisons closes c'est légaliser le proxénétisme et donc encourager le trafic et l'exploitation d'être humain et plus spécifiquement des femmes. Le message renvoyé par ses pratiques c'est qu'on peut acheter une femme, qu'elles sont là pour ça. La prostitution ne sert pas à réduire le viol, elle l'encourage et le provoque.

    Les hommes, même sans leur "kékette" peuvent avoir le dessus sur une femme physiquement et l'agresser de diverses façons. Ce qui marche c'est l'éducation, montrer qu'hommes et femmes sont égaux, que l'un ne peut pas profiter de l'autre, ou avoir l'ascendance ou plus d'importance que l'autre. ça rejoint l'idée que l'identité administrative (Madame, Mademoiselle) de la femme ne doit pas dépendre de son lien à l'homme. Qu'elle est indépendante et non pas une chose que l'on puisse abuser.

    Pour ce qui est de la maltraitance, c'est plus compliqué que l'idée d'une pauvre femme qui se fait battre par son méchant mari. Certaines rendent d'ailleurs visitent à leur conjoint en prison. etc. etc. etc.

    Posté par Vicente, 23 février 2012 à 16:14
  • Vicente, je ne suis pas d'accord avec toi, et comme le débat peut être constructif sans que l'on en soit rendus à se mettre sur la gueule :

    Je ne suis pas d'accord avec toi sur le thème de la prostitution. D'une part, il y a des femmes qui le choisissent. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il y en a, surtout parmi celles qui gagnent très, très bien leur vie en vendant leur corps. Il y a évidemment des filles qui y sont contraintes, parce que c'est leur dernière issue, parce qu'elles sont tombées dans cette spirale infernale. Alors elles sont condamnées à oeuvrer sans qu'aucune règle d'hygiène soit respectée, dans des lieux insalubres où elles sont à la merci de leurs clients. C'est pour celles-ci que je pense qu'il faudrait réouvrir les maisons closes. Pour les protéger, car de toute manière rien ne les empêchera d'exercer ce métier. Aucune interdiction, aucune menace, aucune loi!
    Je ne pense pas que le message soit "que l'on peut acheter une femme" et encore moins qu'elles sont là pour ça. Déjà, la prostitution touche aussi les hommes ! Et pas qu'un peu! Sauf qu'on en parle moins, forcément, un homme qui vend son corps c'est plus tabou...
    Et ceux qui se paient une prostituée ne sont pas forcément ceux qui violent les filles.. Ce sont bien souvent des mecs tout à fait normaux et sains d'esprits! (Mais attention, je n'encourage pas ces pratiques, loin s'en faut...)

    Ton point de vue sur la supériorité de l'homme sur la femme, de la dépendance qu'instaure la différence "Madame" - "Mademoiselle" est aussi discutable. Je ne suis pas totalement contre, mais je campe sur mes positions, et je ne vois pas où est le problème. La femme est libre de garder son nom de jeune fille ou d'adopter celui de son époux, pour être une fille amoureuse je sais que cela ne me dérangerait pas du tout de me séparer de mon nom de naissance. C'est aussi une question de choix personnel, mais je ne me sens pas du tout dominée ou rabaissée par cette position. Peut-être je ne suis qu'une pauvre nana soumise ! Mais ça m'étonnerait. Je pense que c'est plus une question d'amour qu'autre chose.

    Pour la femme battue, je pense que celles qui rendent visite à leur conjoint sont prisonnières de leur amour, et ne sont pas les plus nombreuses... Donc je maintiens et je pense que toutes celles qui ont un mari violent, même occasionnellement, même si ce n'est que verbal, méritent qu'on se batte pour elles.

    Posté par Alyzée, 23 février 2012 à 18:48
  • Il n'a jamais été question de "se mettre sur la gueule" hin, même si j'admets avoir amené les choses de façon surement un peu brute.

    La prostitution choisie est un mythe. Je ne l'invente pas, de nombreuses associations travaillant auprès des prostitué(e)s (qui vont les voir dans la rue, leur offre un endroit à eux, etc, etc.) et notamment le nid (http://www.mouvementdunid.org/-Qui-sommes-nous-) le constatent. Plusieurs études montre que plus de 85% des personnes prostituées ont été victime d'agressions sexuelles ou ont subit des maltraitances par le passé. Dans ces cas, la prostitution peut servir à maintenir un certain lien d'emprise auquel la victime est "habituée". Accepter ce qui nous est arrivé, une position de victime n'est pas évident et peut être destructeur, certains évènements peuvent donc être partiellement masqué à la conscience et émergé sous la forme de symptômes qui peuvent être des comportements pathologiques, des troubles, etc. La personne met en place une sorte d'équilibre pathologique qui lui permet à la fois de nier les choses (déni) tout en en ré-actualisant la souffrance sans arrêt pour ne pas qu'elle l'oublie jusqu'à ce qu'elle y fasse face. La personne revit sans arrêt la scène traumatique. C'est un sujet assez complexe. Je ne dis donc pas qu'il faille punir les prostitué(e)s, loin de là, mais davantage avoir une vision plus exacte des choses et punir/empêcher ce qui peut y mener et ceux qui peuvent en profiter (proxénètes et clients qui sont effectivement des hommes comme tous les autres (a qui d'ailleurs ont a dit qu'il était des vrais hommes, qu'il avait des pulsions qu'ils devaient assouvir, que c'était normal de le faire), qui pour la plupart savent la situation de souffrance dans laquelle se trouve la personne qu'ils ont en face d'eux (ils ne veulent pas les entendre, pas les voir pleurer, etc. Enfin bon il y a pas mal d'étude aussi sur le cas des clients qu'on a souvent placé aussi comme des victimes et qui sont finalement des monsieurs tout le monde qui aurait plus d'empathie pour leur chien que pour une femme) tout en en ayant rien à faire). Ré-ouvrir les maisons clauses permettrait d'encourager la traite (exportation de (très) jeune fille de l'étranger pour qu'elles se prostituent dans les pays "développés". Il s'agit souvent de kidnapping, de manipulation, de pression ("tes parents n'ont pas d'argent") ou de parents qui les vendent) en légalisant le proxénétisme tout en ne garantissant pas que leurs conditions soient meilleures, au contraire. Une fois entrée dans ses maisons, elles n'en sortent plus. La maison close c'est juste le moyen de cacher, ça permettrait d'avoir meilleure conscience.

    Il y a évidement aussi des hommes prostitués, mais ils sont tout de même majoritairement moins nombreux que les femmes et leurs clients restent majoritairement davantage des hommes malgré tout.

    La proportion de celle qui gagnent très très bien leur vie est minime et l'acte n'en est pas moins violent.

    Le viol vient du fait qu'il est dit aux hommes qu'ils sont forts et puissants, qu'ils dominent et que les femmes sont là pour eux, pour faire leur ménage, pour s'occuper d'eux, pour les servir, pour assouvir leur besoin et qu'en plus ça leur fait plaisir parce que c'est leur raison d'être. Qu'elles vivent en fonction / en s'alignant à eux. Les violeurs sont ceux qui prennent cette éducation, ce message social au pied de la lettre, qui n'ont pas la distance nécessaire, qui ne prennent pas en compte les conventions. Un homme qui a envie de tirer son coup va insister lourdement sans forcément se soucier des envies de sa compagne une fois qu'il aura pu l'avoir à l'usure (je ne dis pas que les femmes n'ont pas d'envie, pas de plaisir, tout ça, mais il y davantage de situations dans lesquelles elles peuvent être amenées à davantage se forcer et ça pourquoi ? Par peur qu'il parte, parce que finalement c'est surement elle qui est nulle, pas normale, qu'il faut le comprendre etc. enfin bon. C'est le fait de la divergence d'éducation qui est dispensé aux petits garçons et aux petites filles).

    Pour ce qui est de la supériorité des hommes sur les femmes, je parlais de la supériorité physique rapport à une masse musculaire plus importante chez des hommes qui sont en moyenne plus grands que les femmes, tout ça. C'était histoire de dire que même sans leur sexe ils pouvaient agresser des femmes. Le viol peut ne pas être perpétré dans le but d'assouvir un besoin sexuel, mais être un acte de violence duquel l'agresseur ne retire aucune satisfaction de ce côté (crime de sexe, le sexe est alors considéré comme une arme au même titre qu'un couteau ou autre).

    Pour se qui est du Madame / Mademoiselle, ce n'était pas vraiment un choix, mais quelque chose par défaut quand même.

    Désolée pour la longueur du commentaire et si le ton parait sec. C'est des sujets pour lesquels je m'emporte facilement, j'espère que ça ne t'en as pas dégoutée u_u
    Bonne soirée !

    Posté par Vicente, 23 février 2012 à 20:06
  • Je ne suis pas une féministe en puissance, loin de là.
    Mais quand même, la disparition du "Mademoiselle", ça me fait un truc, je suis pas d'accord ...
    Nan vraiment, je ferai comme toi, je ferai une case en plus sur tous les documents et tant pis pour l'ordinateur qui comprendra pas.
    Enfin bref, je suis pas fan de Bruce non plus, mais putain, qu'est-ce que je kiffe cette chanson là ! (oui, ceci est un énorme HS)
    Bisous.

    Posté par Clemence M, 23 février 2012 à 23:42
  • Tout comme toi, je trouve le mot Mademoiselle bien plus joli que Madame. Ceci étant dit, puisque apparemment c'est juste une question de mot: Pourquoi dans ce cas trouver que laisser Madame pour toutes et moins connoté que laisser Mademoiselle? Puisqu'il semble qu'elles ne veuillent pas qu'on puisse savoir si, en tant que femme, elles sont mariées ou non, on ne le saurait pas plus avec un Mademoiselle. Alors bon, il y a celles fières de s'appeler Madame Epoux et d'autres fières de s'appeler Mademoiselle JF. Donc on enlève la fierté des unes pour la donner aux autres...Range toi là, et on en parle plus. Oui, il n'y a pas d'autres mots pour désigner un Monsieur sauf peut-être jeune homme, et puis quoi, on va pas réinventer toute la langue française non plus! Même si c'est juste un formulaire, on n'a pas demandé aux femmes françaises si elles aimaient ou non avoir le choix. (les hommes l'ont pas et alors, ils en ont d'autres :-p) D'autant qu'il va encore falloir débourser un gros paquet de sous pour changer tous les formulaires et qu'en ces temps de crise, on pouvait s'en passer...Par contre, revaloriser les salaires des femmes, faire qu'elles ne perdent pas d'avantages juste parce qu'elles ont eu un enfant, j'en passe...Sont des points qui n'avancent pas, eux!
    Je trouve que c'est une bataille qui a été menée alors même qu'elles ne reflétaient pas un malaise d'une majorité des femmes > Bref, de la politique.
    Désolée pour la taille du com'

    Posté par Leanne, 24 février 2012 à 08:47
  • Vicente : Je sais que le ton n'était pas agressif, je voulais juste saluer ton commentaire parce que j'aime bien les débats quand ils sont constructifs ^^

    Autrement, certains éléments de ton point de vue viennent enrichir et compléter le mien. Même si je ne suis pas d'accord sur tout ! Je suis contente que tu aies partagé ton opinion avec moi.

    Clemence M : Comme toi, je suis pas féministe; certains combats comme le droit de vote ou celui à l'IVG sont à mener; mais le Mademoiselle....
    On verra donc comment réagiront les PC à l'ajout de cette case clandestine
    Bisous!

    Leanne : Ha ben non! plus le commentaire est long plus ça me plaît ! C'est vrai qu'en plus en ces temps de crise ce serait un bordel monstrueux de mettre à jour tous les formulaires... Et j'aime beaucoup ta conclusion, c'est de la politique, tout est dit!

    Posté par Alyzee, 24 février 2012 à 10:25
  • Ma grand-tante de 88 ans n'a jamais été mariée et tient à son "Mademoiselle", même à son âge... et gare à celui qui lui dit madame!
    je ne rentre pas dans le débat, toujours est-il que je l'aimais bien, mon mademoiselle, ça faisait pimpante! ^^

    Posté par serpe-hier, 27 février 2012 à 20:41
Laisser un petit message