Les Chroniques Geek : Alan Wake - No Surrender
27 février 2012

Les Chroniques Geek : Alan Wake

Tiens, je vois tellement de filles (et de garçons) qui nous font partager un coup de coeur, quelque chose qu'ils ont apprécié, que je me dis pourquoi pas moi aussi d'abord. Et comme mon truc, c'est le Jeu Vidéo, le vrai, celui qui se joue sur un PC pour sentir vibrer les touches du clavier sous ses doigts, bah ma chronique sera vidéoludique. Bienvenue donc dans le premier épisode des Chroniques Geek (qui sera peut-être le dernier, je ne sais pas encore... Si ça se trouve je suis bidon comme chroniqueuse geek !) 

 Mais quand j'aime, j'aime. Et si j'aime, je joue. C'est comme ça que je me suis retrouvée à dévorer Alan Wake, assise au fond du canapé, avec mon pop et ma soeur comme acolytes de jeu. Sans eux j'aurais fait une ou plusieurs crises cardiaques d'ailleurs...

Parce qu'Alan Wake, c'est carrément flippant. 

C'est l'histoire d'un auteur célèbre atteint du syndrôme de la page blanche, et qui décide de s'exiler dans une petite bourgade sympathique, au fin fond de l'Amérique la plus reculée. Amateurs de Stephen King, visualisez ce type de villages typiques, isolés, où tout le monde est un cliché ambulant qui connaît tous les secrets de tout le monde. Un de ces endroits oppressants, qui s'emparent de vous et vous enferment. Pourtant, le paysage est somptueux : le soleil vient mourir en dardant ses derniers rayons entre la cime des arbres, les nombreux lacs offrent une atmosphère bucolique, quand ce ne sont pas des torrents d'eau qui viennent s'écraser contre les rochers. 

Mais voilà, à peine sont-ils arrivés qu'Alice, la femme d'Alan disparaît de manière tout sauf naturelle. Notre héros se lance à sa poursuite... Et se réveille au volant de sa voiture, accidentée au bord d'un ravin. Il tente de trouver de l'aide, mais d'étranges hommes entourés d'ombres évanescentes se jettent sur lui, une hache à la main... Emprisonné dans ses cauchemars, Alan trouve des feuilles d'un manuscrit qu'il ne se souvient pas avoir écrit. Pourtant chacune des choses horribles qui lui arrive est écrite là, noir sur blanc...

 Alan Wake, c'est donc ça : Une ambiance incroyablement bien mise en scène, grâce à des effets d'ombres et de lumières très travaillés. Un cadre et des décors très recherchés, une bande son parfaite plongeant encore plus le joueur dans l'angoisse, et un scénario plein de rebondissements. Alan Wake est perdu et ne comprend rien à ce qui lui arrive : eh bien nous non plus. 

Petit bémol pour la jouabilité, au clavier et à la souris ce n'est pas toujours très évident de le diriger, surtout en présence d'ennemis. Mais c'est un coup de main à prendre, et il serait dommage de se priver d'un jeu aussi riche juste pour ça. 

40 € sur Amazon et davantage d'infos sur JeuxVideo.Com

 En espérant que ce petit article complètement geek vous aura plu, je vous souhaite une belle journée, puis moi je n'ai plus qu'à compter les heures avant de pouvoir retrouver mon écrivain torturé. 

 

screenlg8

Posté par alyzeeroussel à 12:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#] Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commentaires sur Les Chroniques Geek : Alan Wake

    j'ai adoré ce jeu, j'ai ressenti exactement les mêmes choses.
    sauf que moi, j'étais dans mon fauteuil, dans le noir, manette de xbox à la main.
    il n'y a pas de "vrai jeu vidéo, celui qui se joue au clavier", j'ai un ordinateur et une console, et chaque jeu à un support plus approprié, celui d'alan wake est, je pense, une console, une grande télé, une pièce sombre, et un bon fauteuil.

    Posté par annonyme, 27 février 2012 à 16:23
  • Ahhh! Noooon! pourquoi l'anonymat!!

    Héhé, je ne voulais vexer personne en prétendant que les jeux PC sont les meilleurs. C'est juste que j'ai eu une enfance d'où ont été proscrites toutes les consoles (sauf la Sega!!) et donc, je suis une PC-iste jusqu'au bout des ongles!! Impossible pour moi de dire si un jeu est meilleur sur console ou PC...

    Par contre, c'est sûr qu'Alan Wake doit être bien plus immersif devant une grande télé ! Et honte sur moi, je n'ai pas encore osé éteindre la lumière avant d'y jouer (geek chochotte inside) ...

    Posté par Alyzée, 27 février 2012 à 16:27
  • tu es donc passée à coté de beaucoup de chose, notamment de la super-nintendo, qui pour moi a été la meilleure console crée jusqu'à maintenant. tout a beaucoup évolué depuis, que ce soit moi ou les jeux vidéo, mais le nostalgique que je suis a rarement eu les émotions suscitées lors des heures passées devant la super nintendo. bref je m'égare, je n'ai absolument pas été froissé, je tenais juste à rappelé que les consoles de jeu ne sont pas inférieures en tout points aux pc (comme j'ai pu souvent l'entendre, dans de nombreux débats aussi immatures que futiles)

    Alan Wake a une ambiance vraiment stressante dans le noir, il faut d'ailleurs que je le refasse, je n'ai pas encore tenté le mode cauchemardesque.

    A part ça, j'espère qu'il y aura d'autres chroniques geek bien évidemment !

    Posté par Annonyme, 27 février 2012 à 16:48
Laisser un petit message