Cali, si tu lis ça, j'ai ta réponse pour le bonheur ! - No Surrender
05 mars 2012

Cali, si tu lis ça, j'ai ta réponse pour le bonheur !

La première fois que j’ai vu un de ces reportages à la télé sur les stages de bonheur, de rire, de bien-être et tout ça, je me suis dit : d’accord. J’étais un peu consternée mais trop occupée à glandouiller sur la blogosphère, puisque l’émission en question passe précisément en fin de journée sur M6. Pour info, elle est présentée par la jolie Estelle Denis, et parfois par l’encore plus jolie Marie-Ange Casalta (si avec ça vous ne trouvez pas de quoi je parle!).


Hier soir, alors que j’étais encore une fois trop occupée - cette fois à boire du Baileys, un nouveau reportage du style a pointé son nez dans mon 16/9eme. Des gens de tous âges, des vieux, des criseurs de la quarantaine, des jeunes entre vingt et trente ans, bref un peu de tout le monde, qui se réunissaient pour réapprendre le bonheur. Pour s’entendre dire par une étrange femme aux non moins étranges lunettes que le bonheur, c’est donner aux autres, c’est être ouvert, c’est savoir savourer l’instant, apprécier les petits bonheurs.


Cette fois j’ai trouvé que c’était complètement triste. Attention, je ne jette aucun caillou sur les participants, je trouve juste que l’idée même qu’un tel stage soit nécessaire est triste. Parce que ça signifie que les gens n’arrivent plus à trouver leur bonheur eux-mêmes.


Alors bon, je suis peut-être jeune, mais j’en ai rencontré, des gens : des qui faisaient semblant d’être heureux. Entourés, très entourés même, et finalement très seuls. Un qui a toujours été un peu timide, du moins pendant toutes ces années où je l’ai côtoyé, et qui avait commencé à donner son temps pour parler à des jeunes dépressifs. Pour les aider à s’en sortir, à s’arracher au désespoir qui les entravait. Ce garçon n’a pas du réussir à se protéger de tout ce qu’il a entendu, parce qu’un matin il a décidé que sa vie à lui s’arrêterait là. D’autres, qui passent leur vie à se demander si finalement, le bonheur ne serait pas ailleurs, et donc ils s’entraînent dans une spirale infernale. Ils bougent, essaient, déménagent, cherchent encore et ne trouvent jamais. Et là je vais faire comme la nana un peu timorée dans la pub Meetic :


Moi je crois que le bonheur, il n’en a rien à faire des statistiques. Je crois que le bonheur, c’est celui que l’on construit chaque jour. Que l’on entretient et que l’on fait pousser comme un petit bambou. (Pourquoi un bambou ? C’est la prochaine question). Je pense aussi, et l’Homme avait l’air d’accord, qu’hier soir le bonheur était exactement là où j’étais assise. Il était là, tout partout autour, dans les moindres recoins de ce joli appartement que nous habitons, dans ce verre de Baileys, dans ces morceaux de fromage posés sur du pain. Dans la complicité, dans ce sentiment rassurant qui est de savoir où nous serons demain.


Je le ressens aussi lorsque je fais un grand sourire à la dame qui attend pour traverser la rue. Si elle me le rend, c’est encore mieux ; et si elle l’offre à quelqu’un d’autre ensuite, c’est le pied - sauf que je ne le saurai jamais. Aussi quand je fais des cadeaux ou, plus souvent, des bons repas. C’est ça d’être une Top Chef qui s’ignore ! (second degré, je m’évanouis à l’idée même de couper un poulet entier) (mais je me défends quand même!).


Il n’avait pas tort, Saint Augustin, lorsqu’il disait  : “Le bonheur, c’est de continuer à désirer ce que l’on possède”. Mais attention : se plaindre et râler gentiment, ça fait partie aussi du jeu ! On s’emmerderait sinon. Donc voilà : je râle parce que j’aimerais bien qu’on me donne dix fois mon salaire chaque mois (une erreur informatique est si vite arrivée !) et pour un demi-milliard d’autres bonnes raisons. Mais je savoure le bonheur car il est assis exactement sur le même fauteuil que moi.


into the wild beach scene


Et alors, si l’on vous demandait où est votre bonheur, sauriez-vous répondre ?

Posté par alyzeeroussel à 18:43 - - Commentaires [13] - Permalien [#] Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commentaires sur Cali, si tu lis ça, j'ai ta réponse pour le bonheur !

    Le bonheur, il sort dans les bacs demain ^^

    Posté par Arsinoe Crapaude, 05 mars 2012 à 19:01
  • Demain ? Ou aujourd'hui ? Car il est dispo sur Amazon !!

    Et ce soir un petit reportage lui est consacré à la fin du 19h45 sur M6

    Posté par Alyzée, 05 mars 2012 à 19:49
  • Le bonheur, c'est d'entendre mon fils et mon amoureux rigoler à grands coups d'éclaboussures au bain du petit

    Posté par Annabelle, 05 mars 2012 à 19:34
  • Ahh ouais ça c'est une jolie image de la vie en famille !! La mienne, ce serait faire des crêpes le dimanche après midi, mais bon... Pas d'enfants pour l'instant !! ça complique un peu la chose!!

    Posté par Alyzée, 05 mars 2012 à 19:51
  • Je l'ai précommandé, donc il arrivera demain dans ma boite aux lettres !!!

    Posté par Arsinoe Crapaude, 05 mars 2012 à 20:38
  • AHOUI ! Evidemment c'est plus logique comme ça xD
    Ben moi je m'arme d'un peu plus de patience, je l'écouterai en famille ce weekend, à fond ! (c'est ça l'avantage, des parents qui vivent au fin fond de la campagne landaise )

    Posté par Alyzée, 05 mars 2012 à 20:45
  • J'y pensais justement il y a quelques jours. J'ai tout pour être heureuse, pour moi le bonheur c'est donc:
    - un boulot que j'adore
    - mon homme, parfait pour moi
    - mon chat
    - une jolie maison (qu'on loue)
    - vivre dans une région que j'adore

    Tout ça réunit, quand nous sommes enroulés dans une couette, sur le canapé, avec notre chat, c'est le bonheur

    Il y a aussi les petits bonheurs: quand je me rends au travail tôt le matin et que je croise des chevreuils, voir le lever du soleil, recevoir un colis, aller au ciné...

    Posté par Aourell, 06 mars 2012 à 04:42
  • Moi je pense, un peu comme Aourell, que le bonheur, c'est d'abord ces petites choses de la vie qui nous rendent heureux, des petits trucs auxquels certaines personnes ne prêtent pas attention mais qu'on remarque et qui nous rendent heureux. après, il y a des bonheurs plus durables comme un super job,une famille en or (non, non, aucune référence à l'émission débile sur la 1/6) un amoureux... Enfin, faute d'amoureux, pour moi le bonheur, c'est la poésie !

    Posté par Camille, 06 mars 2012 à 08:29
  • Pas la peine de le chercher loin je crois. Je pense que le bonheur c'est les petits moments sympas de tous les jours, les fous rires, les regards aimants, comme tu dis aider une vieille dame à traverser la rue et récolter un beau sourire, toussa toussa ! En tous cas, bel article ! Bravo. Bises.

    Posté par Corinne (C. Café, 06 mars 2012 à 13:40
  • @ Aourell : Je me reconnais dans ta définition du bonheur ! A part pour le chat =P

    @ Camille : L'amoureux, ça viendra ! Mais je suis OK si tu restes à la poésie encore un moment !

    @ Corinne : Merci, ça me fait réellement plaisir !

    @ Tout le monde : Merci XXX fois d'avoir pris trois minutes pour partager votre vision du bonheur... Continuons à le cultiver!!

    Posté par Alyzée, 06 mars 2012 à 15:11
  • Mais ui, mais le bonheur EST le chemin (et non pas la destination)
    C'est bon de lire ce genre d'article, ça permet de remettre les idées en place

    Posté par OdileSacoche, 06 mars 2012 à 16:49
  • Odile : Je vois qu'on a le même point de vue !

    Posté par Alyzée, 06 mars 2012 à 18:17
  • J'ai adoré ton article !
    Moi, je pense que le bonheur est partout où on sait le voir, dans les choses les plus simples parfois...

    Posté par cook-with-love, 13 mars 2012 à 00:25
Laisser un petit message