I guess it's not my thing. - No Surrender
10 mai 2012

I guess it's not my thing.

Finalement, après une longue absence, je reviens. Il n'y a pas très longtemps, assise sur le siège passager d'une grosse voiture couleur prune, j'ai laissé couler des tonnes de larmes sur mes joues. Des sanglots silencieux, calmes, emportant avec eux une grande part de douleur que je laissais m'empoisonner. J'ai avoué à quelqu'un d'autre qu'à l'Homme combien ce monsieur, parti sans prévenir, me manque encore aujourd'hui. Pourtant, presque un an s'est écoulé depuis qu'il a pris son aller simple, mais décidément, son absence est difficile à combler. Peut-être, probablement même parce qu'il avait pris une place de mentor auprès de moi, se substituant à un responsable pas encore très diplomate. Je ne sais pas. Toujours est-il que c'est terminé, il ne sera plus jamais là. Enfin, ça dépend s'il y a des nuages ou pas. Parce que depuis la Terre, c'est bien connu, on ne voit pas le ciel s'il est nuageux. Et il est quelque part dans le ciel. C'est là que je range son souvenir. Et, de cette fameuse discussion dans le SUV couleur prune, il est apparu quelque chose d'essentiel. Je ne suis pas allée lui dire au revoir lorsque tout le monde l'a fait. Il me manque cette étape où je lui hurle ma colère. Donc, je recherche où est-ce qu'il peut bien reposer. Et, une fois que je trouverai, j'espère encore avoir l'envie d'aller. Dire au revoir. Rentrer ensuite chez moi en passant une chanson aux airs de libération. Comme un vieux cowboy qui rentre chez lui, brûlant sous le soleil dans sa vieille Buick... D'ici là, j'attends, et j'ai déjà l'impression que son absence est un peu moins pesante. 

Edit d'un dimanche soir : La voiture n'était pas Prune mais Cassis, comme me le rappelle le sage qui m'a délivré ces précieux conseils. Et de qui je tiens la phrase suivante : "Songez où débute la gloire de l'homme. Et dites que ma gloire fut d'avoir de tels amis". (non, ce n'est pas de William Butler Yeats, c'est de mon papa, d'abord). Enfin, phrase qu'il est bon de méditer dans ces occasions là. 

 

Je me suis aussi éloignée pour d'autres raisons. Depuis que je suis sur Hellocoton, certes, j'adore, je me suis accrochée à quelques nanas comme une moule s'agrippe à son caillou. J'adore suivre Kyra, Serpe, Arsinoé, Annabelle, Sia, Lew, HappyHippyShake, j'aimerais savoir si le petit Bolide va bien, mais je crois que je ne saurai jamais. J'adore lire Pomme et Elsa aussi mais quelle cadence ! J'ai du mal à les suivre. Enfin, voilà quelques noms sur lesquels je clique automatiquement ou presque. Pourtant, elles ne me demandent rien ! Elles mènent leur vie IRL et je fais de même de mon côté. Seulement, je sais pas pourquoi, j'aime les lire. Rire et pleurer au rythme de leurs écrits. Un jour, il faudrait que je leur dise, que je leur dise que je n'attends rien en retour, juste qu'elles sachent qu'une fille de 20 ans aime bien suivre ce qu'elles dévoilent de leur vie. 

Mais bon, depuis que je suis sur Hellocoton, je vois aussi foisonner les gens qui rêvent de faire la Une, qui font des concours à foison et qui râlent quand elles n'ont pas leur quota de commentaires sur leur blog. Moi, les commentaires, je repousse toujours le moment où je dois y répondre, peut-être par peur d'être inintéressante, de faire retomber un soufflé, je ne sais pas... Pourtant je suis tellement contente d'en lire ! Et je vous en remercie, et fouettez-moi avec une bonne vieille cravache si j'omets de vous répondre. Ah et j'ai oublié de compter celles et ceux qui veulent à tout prix qu'on vote pour eux à longueur de journée... Ou qu'on aime leur page Facebook.

AH PUTAIN FACEBOOK ! Est-ce vraiment incontournable aujourd'hui pour se faire connaître ? Vraiment, est-ce que je dois avoir trente six mille amis, qui Likent ma page comme j'avale ma salive, c'est à dire sans y prêter la moindre attention ? Et surtout, surtout, pourquoi tous ces foutus concours pour lesquels il faut "Obligatoirement Liker ma page" ou "Relayer sur Facebook ou Twitter"  ? Et pourtant, certains ont l'air terrible, mais c'est simple, à chaque fois, dans les modalités, c'est ça qui revient. Le concours n'a pas vocation de faire plaisir mais de faire gagner plus de visibilité à la nana qui le lance. Et ça, je trouve dommage. Depuis qu'il y a du monde dessus, mon blog, je le freine. Certes, j'adore faire des recettes à la con, j'en concocte d'ailleurs de nouvelles. J'adore aussi écrire sur les bouquins et les films qui me plaisent, j'adore vous faire découvrir tout ça. Mais écrire pour écrire, pas trop finalement. Je pensais que j'adorerais me faire connaître, faire travailler ma popularité virtuelle, agrandir mon caillou sur le Net quoi. Faire pousser ce Playmobil qui tient en équilibre sur un Flamby. Et finalement, non. Finalement, les articles que j'aime le plus sont ceux que j'écris sous le coup d'une envie, aussi inexplicable que fugace. Une chanson dans les oreilles, et je deviens une sorte de robot-secrétaire qui tape sur son clavier sans jamais détacher les yeux de l'écran. Et quand je les relis, je vois bien qu'ils sont spontanés, qu'ils sont passés de mes tripes au bout de mes doigts sans passer par une case où je fais du politiquement correct. 

Ah j'en profite pour glisser un mot ou deux sur la politique : C'est un président de gauche qui a été élu, j'ai des idéaux de droite. Et pourtant, de voir M. Hollande à côté de M. Sarkozy, debouts côte à côte pour cette cérémonie ô combien symbolique et importante... Ben j'ai trouvé ça bien. Très bien, même. Ce nouveau président a l'air humble et c'est une qualité que je trouve véritablement respectable. N'ayant pas le choix sur la suite des évènements, je suis donc optimiste à propos de ce gouvernement de gauche. J'espère et j'attends de voir. 

Je ne sais plus ce que je voulais dire... Ah si ! Que j'aime toujours la blogosphère, même si maintenant, passée l'euphorie des premières semaines, je reconnais des comportements qui me plaisent beaucoup moins. C'est pas grave, je fais la moule auprès des quelques nanas que j'aime lire, et si les autres prennent plaisir à écouter mes élucubrations, alors tant mieux. Si non, tant pis, car finalement, je préfère rester moi. Et si un jour vient la gloire... Alors je l'accueillerai dignement, avec des verres de Baileys et des papillons dans le ventre. 

 

banksy_no_surrender

Posté par alyzeeroussel à 22:20 - - Commentaires [12] - Permalien [#] Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commentaires sur I guess it's not my thing.

    Rho ben merde écoute ça me touche ce que tu me dis là !

    Posté par Elsa Saône, 10 mai 2012 à 22:44
  • Ah oui sinon, je voulais dire tout pareil que toi sur les concours et FB ce SATAN de FB ! Je boycott les concours qui demandent de liker la page FB et/ou de relayer ! Mort à eux !
    Gloire à toi Alyzée : moi aussi jte kiff et je lis tout ce que tu écris ici (et jvais demander ton bouquin à Noël promis) !
    Bisous

    Posté par Elsa Saône, 10 mai 2012 à 22:46
  • Les demandes de "like" de "coeurs" d'abonnements, me font fuir (l'effet inverse voulu). Je ne participe en rien à ce carressage d'égo de l'autre, parce que je ne trouve pas que la blogosphère soit là pour ça.
    Chacun fait ce qu'il veut, et j'espère que tu restera dans le camps des résistants, et que tu continuera à écrire avec franchise et envie. Parce que tu as des moules aussi, qui sont bien accrochées, et que ça ferait chier de voir ton rocher disparaitre ou se lisser !
    (pfffffmouhahahaha ça devient trop métaphorique, je me perds !)

    Posté par Sia, 10 mai 2012 à 23:44
  • salut ma puce.
    Ho....;
    Primo je vais te dire quelque chose de con hein: MERCI ca me touche vraiment beaucoup beaucoup.... que tu m'aie citée, je suis toute emue.
    Secundo: aie... tu vas m'en vouloir je mets un concours en ligne ce matin, et il va falloir relayer sur FB ou HC... non pas pour qu'on m'aime, loin de là, mais surtout pour faire de la publicité au partenaire qui m'aide a faire ce concours. Ils demearre et son but en passant a travers moi et aussi de se faire connaitre... et les reseaux sociaux sont un formidable moyen pour cela.
    alors tu vas m'en vouloir....
    desolée d'avance....
    j'ai ecrit un billet hier disant que basta ya en ce qui concrene les unes et les coeurs HC. on se laisse vite prendre par ces petits details qui finalement apres font que tu ne vis que pas et pour ca. comme si ton existence n'etait valable qu'a partir d 'un certains nombre de coeurs.
    alors voila. moi aussi je decroche a ce niveau là.

    en tout cas, je t'embrasse fort fort fort.
    bises ma puce!
    Pomme

    Posté par pomme, 11 mai 2012 à 08:11
  • Bon, maintenant, je ne sais pas si je peux cliquer sur "j'aime" sur Hellocoton ou pas, pour cet article...
    Bon, aller, je clique, mais ça vient du fond du cœur.

    Posté par Calorine, 11 mai 2012 à 08:32
  • Rhô t'es toute mimi... C'est normal que tu sois ma copine !!!
    Au début, j'étais comme toi, je crevais d'être reconnue sur la blogo, tout ça... Puis au fur et à mesure, je me suis rendue compte que ce n'est finalement pas un but en soi, et surtout depuis que j'ai rencontré de "vraies" personnes même si je ne les ai jamais vues en vrai. J'ai pris beaucoup de recul par rapport à mon blog (et c'était aussi salutaire pour ma vie de couple !)
    Pareil, je suis sur la blogo depuis bientôt un an (concours anniv' à venir, sans relais ni tralala !!!) et il y a des comportements qui m'atterrent. Par contre, pour les concours, je m'en fous, je joue le jeu à fond tant que ça me permet de gagner (et je gagne, mais toujours avec du recul donc ^^)
    Mon leitmotiv, c'est que tant qu'on sait pourquoi on fait les choses, même si on les juge pas très bonnes, c'est pas grave car on le fait en connaissance de cause et avec du recul et un regard critique. Le pire, c'est de se laisser happer, de faire sans savoir, de perdre le contrôle... (horrible, ça, je suis controle freak pour de vrai...)
    Bon cela étant, y'a rien de bien grave là-dessous, juste certains égo surdimensionnés ! Pis quand ça me gonfle vraiment, je me désabonne. Après tout c'est le jeu de la blogo, hein !
    Et aussi, je voulais te dire, par rpport à la politique, qu'étant de gauche, j'ai également beaucoup apprécié le tandem présidentiel du 8 Mai, et que même si t'es de droite, ben je t'aime quand même (ma meilleure amie depuis toujours et forever vote aussi à droite, tu vois, rien de rédhibitoire si les valeurs humanistes essentielles sont présentes !)
    Gros bisous, à bientôt !!! ♥♥♥
    (putain le pavé, dis donc !)

    Posté par Arsinoe Crapaude, 11 mai 2012 à 09:24
  • Merci, c'est un magnifique message. La première partie me coupe le souffle, on y pense tous encore pour longtemps. Merci d'en parler. Tu sais c'est précieux de savoir exprimer ces idées et de les porter haut et fort ! tu as un super talent, profite « zen » tant que ça te bouffe pas. Personnellement, tu m’as permis de découvrir un mode de communication auquel je n’avais pas pensé et qui permet de partager ce que je suis sans imposer. Quand les rapports familiaux sont un peu compliqué, c’est précieux. Le principal c’est de ne pas se prendre trop au sérieux, non ? a+

    Posté par Annette, 11 mai 2012 à 15:27
  • et j'adore te lire
    c'est vrai que de plus en plus de monde crée un blog pour se faire connaitre, moi j'ai le mien qui sert de fourre-tout, et le 2e mien qui sert de fourre-tout-pour-les-gens-IRL-qui-doivent-pas-non-plus-tout-lire...
    ne te force pas à écrire, c'est pas la peine, sois impulsive, c'est comme ça que c'est chouette, aussi bien pour toi qui écris, que pour nous qui te lisons et sentons que tu as apprécié le travail d'écriture
    je te fais un bisou que je t'envoie par pigeon comme ça je suis sûre qu'il arrive IRL

    Posté par Serpe, 11 mai 2012 à 16:04
  • C'est un très bel article, et ça fait plaisir de te lire à nouveau!
    Je comprends ce que tu dis vis-à-vis des concours! Depuis mon arrivée sur HC, j'ai participé à 2 ou 3 d'entre eux mais uniquement parce que c'était des bloggeuses que je suis régulièrement, sauf le dernier en fait dont le lot me plaisait
    Enfin, c'est bien qu'il reste des bloggeuses qui n'écrivent pas juste pour remporter le plus de visites et de commentaires, les articles en sont d'autant plus agréables à lire parce que sincères.

    Posté par KazuChan, 11 mai 2012 à 19:19
  • Je suis toutes émue en lisant ce message (enfin surtout la première partie) !!!
    Je sais ce que tu peux ressentir, car bien que lui est dit aurevoir, je me sens orpheline au fond de moi, j'espere toujours que ce n'était qu'un mauvais,rêve et que je vais bientôt me réveiller!!!
    Sache quand même que si un jour tu veux en parler, si tu veux (je ne te force en rien) que je t'accompagne quand on saura où, tu peux compter sur moi!!!
    Pour ce qui est de ton envi ou non d'écrire sur ton blog, toi seule en est maître et seule décideuse, reste zen et profite ...

    À lundi dans notre coin de bureau qui se masculinise (et oui un jeune presta nous rejoins lundi) pour discuter, je l'espère, de ton WE en amoureux!

    Bisous
    Miss Mios

    Posté par Miss Mios, 12 mai 2012 à 14:56
  • Souviens-toi, il n'est pas strictement nécessaire de retrouver "où". Par contre, "quand" doit être dédié: On ne se quitte pas sur le quai d'une gare en réfléchissant à ce qu'on va faire à manger le soir... Et Cassis, la voiture. Pas prune.

    Posté par Dad, 13 mai 2012 à 09:58
  • Elsa : Mercii Pour mon bouquin, il va falloir attendre, je cherche un éditeur d'abord ^^

    Sia : J'adore les métaphores moulesques! Merci et donc, moule un jour, moule toujours, je te suis!!

    Pomme : T'inquiète, je suis aussi très tolérante! Tu as bien le droit de faire un tel concours, surtout si c'est pour promouvoir quelqu'un qui débute. Mais je n'y participerai pas, c'est tout ^^ Bisous!

    Calorine : Héhé merci ! Si ça vient du coeur, c'est l'essentiel!!

    Arsinoé : mais pas de soucis!! Vive les pavés (surtout ceux qui viennent de la mare! mouahaha). Encore une fois, je partage ton point de vue... Et merci pour la tolérance politique bisous!!

    Annette : Exactement ! De surtout, ne pas se prendre au sérieux et d'écrire ce qui nous plaît. Et pour ce qui est d'exprimer ses sentiments, si je ne le fais pas, je deviens une cocotte minute et à la fin je pleure comme une madeleine! Alors mieux vaut évacuer tout quand j'en ai besoin

    Serpe : Merci pour le pigeon, bien reçu !! J'adore également te lire, j'ai beaucoup ri sur une certaine mycose, je ne sais plus si je te l'ai dit ou pas ^^ Je te suis sur tes deux blogs et je renvoie le pigeon avec d'autres bisous! (et des croquants au caramel de l'île d'Oléron tiens!)

    KazuChan : Merci ! Moi je cherche les concours innovants, où il faut créer un truc pour participer, je trouve que c'est plus gratifiant de gagner en ayant créé quelque chose plutôt qu'en ayant juste liké une page facebook!!

    Miss Mios : Oh nooon! Pas un mâle !! J'aurai une nouvelle de OUF à te dire demain, c'est hyper dur de garder le suspense jusque là ! Pour ce qui est du reste, on en parlera aussi Je reviens dans notre coin!! Bisous!

    Dad : Cassis ! Je ne m'y fais pas ! J'édite mon article du coup.. Pour ce qui est du "où", je cherche un endroit qui me plaît, je pense avoir une idée (indice: c'est un lac dont nous avons suivi la construction sur des diapositives il n'y a pas longtemps !)

    Posté par Alyzée, 13 mai 2012 à 17:07
Laisser un petit message